Contrebalancer le temps en redéfinissant la ligne du menton

Classé dans : Non classé | 0

Une nouvelle tendance esthétique : du contour des yeux, l’attention se déplace vers le tiers inférieur du visage, un espace important pour définir l’équilibre du visage.

Tiers inférieur du visage : nouvelle tendance esthétique

La nouvelle perception du vieillissement passe par la mâchoire, le menton et la partie inférieure des joues. Les sonneries d’alarme au fil du temps proviennent du tiers inférieur du visage, comme cette zone du visage est indiquée. Après des années d’intérêt centrées presque exclusivement sur le contour des yeux, l’attention s’est déplacée.

Chirurgie esthétique du tiers inférieur du visage

chirurgie esthétique tiers inférieur de visage

Les demandes d’intervention ne cessent d’augmenter, ce sont des demandes dictées par le fait que dans ce domaine le laxisme et la vidange des tissus changent la ligne du visage, altérant cet équilibre capable de donner l’harmonie au visage.

Contrairement au tiers supérieur, qui comprend les yeux et le front, le tiers inférieur du visage est cependant une zone particulièrement délicate en termes de conformation et de capacité à définir le visage dans son ensemble.

Il y a plusieurs variables délicates à considérer et qui contribuent à la qualité des résultats : de l’anatomie à l’âge jusqu’à la qualité des tissus. De plus, il n’y a pas de traitements spécifiques : chaque situation doit être soigneusement évaluée. 

La solution optimale est la solution chirurgicale : le lifting permet d’intervenir définitivement dans le repositionnement des tissus. Il s’agit toujours d’une intervention invasive, avec des temps postopératoires de quelques semaines. Et tout le monde n’est pas disposé à faire face à un si long chemin.
Des routes plus douces (et plus rapides) existent. 

Traitements de médecine esthétique de ligne de menton

rajeunir ligne de menton

La médecine esthétique rencontre différentes solutions en termes d’impact et de durée : tout en partageant un mini envahissement qui ne nécessite pas de temps de récupération particuliers, ce sont des traitements qui vous permettent de ne pas changer vos habitudes quotidiennes. Mais elles doivent être maintenues dans le temps.

A la base de tous les traitements, il n’y a qu’un seul principe : Activer le processus de production de collagène pour que la peau, en raffermissant, récupère et atténue le processus de chute.

Le choix du traitement le plus adapté dépend de chaque cas. Dans les situations les plus compromises, pour obtenir un résultat plus visible, il faudra opter pour les solutions un peu plus invasives. 

Traitement aux fils absorbables

Parmi ces derniers, les fils bio-revitalisants : ce sont des fils absorbables qui sont insérés par voie sous-cutanée à travers des aiguilles très fines et permettent la régénération des tissus rendant la peau plus tonique et plus jeune. Malgré le nom, l’effet n’est pas tellement lié à la tension ou à la traction de ces fils particuliers, mais à leur présence même. Ils sont en fait en AOP, ou polydioxanone, une substance déjà largement utilisée en médecine qui possède des propriétés régénératrices et une stimulation cutanée importante. La seule contre-indication est le léger gonflement qui peut survenir après le traitement.

Technologie Hifu

chirurgie menton

La technologie Hifu peut offrir une alternative valable. Dans ce cas, nous utilisons des ultrasons focalisés qui permettent d’agir en profondeur pour une redensification du derme obtenant une augmentation du tonus des tissus. Le résultat est un effet liftant sur la zone traitée

Les ondes de choc sont également utiles, en combinaison avec des masques apaisants et protecteurs. Ils sont une solution à très faible impact, un traitement consolidé en médecine esthétique pour la capacité de rajeunir la peau grâce à un régénérant qui redonne fermeté à la peau

Sur le front laser, on peut recourir au fractionnaire qui, bien que non spécifique au tiers inférieur du visage, est capable de restituer un effet mini-lifting.

Charges de remplissage

Plutôt qu’un traitement, les spécialistes préfèrent les appeler “une intervention de camouflage”. Les charges ne permettent pas d’agir en profondeur, mais elles peuvent être utilisées pour atténuer l’effet chute de la peau en redessinant l’ovale du visage.

Comme dans toutes les situations, il est important d’évaluer soigneusement la situation de départ pour prendre le chemin le plus approprié. 

Dans tous les cas, il ne faut pas être pressé : étant donné que ces traitements visent à stimuler le collagène pour redensifier la peau, les résultats réels seront obtenus après quelques semaines. Pour l’entretien, selon le traitement indiqué, une ou deux séances par an sont recommandées.