La médecine esthétique est-elle douloureuse ?

Classé dans : Non classé | 0

Il arrive souvent qu’un patient (homme ou femme) ait peur de subir un traitement esthétique du visage par peur de ressentir de la douleur.

La douleur est un problème important dans un traitement de médecine esthétique ?

Habituellement, tout traitement, du moins au plus invasif, peut provoquer des douleurs, ou du moins une gêne. Bien sûr, dans les traitements les plus courants en médecine esthétique, la composante algique doit être prise en considération par le patient et surtout par le médecin qui, bien qu’il puisse garantir un résultat optimal, lorsque le patient présente un inconfort important pendant la procédure, ne sera probablement pas amené à répéter le traitement à l’avenir.

L’anesthésie en médecine esthétique

L’anesthésie est-elle donc toujours pratiquée en médecine esthétique ? Oui et non. 

Oui, car dans le cas de charges telles que l’acide hyaluronique ou l’hydroxyapatite de calcium, l’anesthésie est souvent diluée avec le produit ou peut être ajoutée immédiatement avant l‘injection

Non, car dans certains cas et indications, le produit, s’il était dilué, perdrait ses caractéristiques de viscosité et ne garantirait pas un résultat optimal en raison de l’étalement excessif du produit.

Existe-t-il un moyen de ressentir moins de douleur pendant l’injection ?

comment atténuer douleur des injections de médecine esthétique

Bien sûr ! Certaines précautions peuvent conduire à une expérience moins « traumatisante » pour le patient. 

Tout d’abord, une crème anesthésiante (principalement de la lidocaïne, de la tétracaïne et de la prilocaïne à différentes concentrations) peut être appliquée dans les zones d’injection, ce qui réduit modérément la sensation de ponction au moment de l’injection

De plus, des appareils vibrants ont récemment été mis à l’honneur qui diminuent la conduction des fibres responsables de la sensation de douleur et qui peuvent diminuer la douleur lors de l’injection

Enfin, à la demande du patient, une injection d’anesthésique local peut être réalisée au niveau du trou d’entrée de la canule ou en des points très précis de visage où sont présents les nerfs porteurs de sensibilité à la douleur. 

Bien sûr, même dans le cas d’une injection d’anesthésique, une très brève sensation de brûlure sera ressentie en raison de la composition de l’anesthésique lui-même. 

La combinaison de toutes ces techniques peut conduire à une réduction encore significative de la sensation de douleur, mais sans l’éliminer complètement.